Même s’il ne met pas le bout de la truffe dehors et qu’il est donc un chat que l’on dit « d’intérieur », votre compagnon devra être protégé. Car il n’est pas à l’abri pour autant de problèmes de santé.

Les chats sont sensibles aux maladies dues à divers virus et bactéries.

Parfois très résistants dans l’environnement, on peut tout à fait les ramener sous nos chaussures ou encore par exemple après avoir touché des objets souillés.

Les chats peuvent être confrontés tout au long de leur vie à de graves problèmes de santé. Et cela même s’ils ne mettent pas le bout de la truffe dehors !

Suivre les recommandations du vétérinaire

Il est donc important, sur les recommandations du vétérinaire, de suivre à la lettre le protocole de vaccination qu’il mettra en place. Cela tout au long de sa vie.

De même, un chat d’intérieur doit être correctement vermifugé : attention s’il vit avec un chien à ne pas utiliser le même traitement ; à chacun le sien, car cela peut être dangereux.

Le chat d’intérieur doit également être traité contre les parasites externes, les puces en premier lieu.

une propriétaire de chat en train d’injecter une dose de produit antiparasitaires externe à son animal

Si vous disposez d’une assurance santé animale pour votre chat et qu’elle contient un forfait prévention, vous pourrez utiliser ce dernier pour acheter ces traitements, tout comme ceux utiles à l’entretien (yeux, oreilles, dents…), sa stérilisation/castration, etc.

 

Ne négligez pas le brossage !

Le chat est un animal qui met un point d’honneur à faire sa toilette. Suivant la nature de son poil, ne sous-estimez pas le brossage. Surtout en période de mue (au printemps et à l’automne – où le poil tombe alors davantage. Cela y va de sa santé et… de la propreté de votre intérieur aussi !

A défaut d’un brossage régulier, le chat peut ingérer des boules de poils responsables de nombreux troubles : vomissements, constipation, occlusion. Ces boules de poils appelées trichobézoards, au mieux, le chat les élimine en vomissant. Mais ce n’est pas systématique.

Il est possible d’utiliser de l’herbe à chat afin de favoriser le transit intestinal – attention l’herbe à chat ne permet pas de lutter contre les vers intestinaux ! – ou bien encore de l’huile de paraffine.  Mais le mieux pour assurer son bien-être reste le brossage, surtout pour le chat d’intérieur. Nos appartements ou bien nos maison sont parfois un peu surchauffés !

Le vétérinaire peut également prescrire un aliment ou un traitement visant à faciliter l’élimination de ces boules de poil.