Le chat est un animal domestique réputé pour être très propre. La malpropreté chez un chat peut avoir différentes causes. Il est alors utile de faire le point rapidement avec le vétérinaire.

Les chats – au contraire des chiens et encore pas tous ! – sont souvent très rapidement propres. Soit ils vont pratiquement d’instinct dans leur bac à litière dès lors que celui-ci est correctement entretenu, soit à l’extérieur s’ils ont accès au jardin.

Un changement, même qui peut paraître infime dans la maison, peut perturber un chat. Par exemple, un simple nouveau meuble, une plante, un changement dans le lieu d’habitation peuvent le perturber !

Que faut-il faire ? Consulter le vétérinaire. Car lui seul pourra juger d’où peut venir un problème de malpropreté.

Il cherchera donc à éliminer toute cause ‘’médicale’’ dans un premier temps (hyperthyroïdie, cystite, diabète sucré, problèmes rénaux….).

Stérilisation / castration : ne pas attendre

La stérilisation / castration du chat est à envisager rapidement. Un chat n’a pas besoin de faire des bébés à tout va ! Cela peut permettre aussi de lutter contre d’éventuelles bagarres de territoire s’il a accès à l’extérieur. Car il va le défendre et alors peut-être aussi le « marquer ». La stérilisation/castration permet également surtout protéger le chat contre certaines maladies comme les tumeurs…

Le vétérinaire, une fois qu’il aura poser son diagnostic et dans le cas où le marquage ne vient pas d’une pathologie, pourra aider le maître à ‘’rétablir’’ la situation.

Certaines assurances santé animale prennent en charge les traitements contre le stress chez le chat – et le chien  – même ceux prescrits sans ordonnance, et donc les remboursent à hauteur de la formule qui a été souscrite. C’est le cas pour les traitements à base de phéromones naturelles.

Si la situation ne s’améliore pas dans le temps, il sera alors à envisager, toujours en accord avec le vétérinaire, de mettre en place un traitement psychotrope.

Le but est de poursuivre le traitement visant à combattre l’anxiété. Ceux-ci, également, sont pris en charge et remboursés par l’assurance santé animale du chat.

Une recette « magique » ?

Y-a-t-il une recette « magique » pour apprendre au chat à être propre rapidement ?

Il faut veiller au lieu d’acquisition de son futur compagnon tout d’abord, comme pour lors de l’acquisition de n’importe quel animal domestique. Qu’il ait donc été élevé dans de bonnes conditions.

Ensuite, il faut aider et motiver son animal à être propre en le récompensant et en étant patient. « Rien n’est impossible ni irréversible ! Et en cas de problème, cela se soigne », assure le Dr Valérie Dramard, vétérinaire comportementaliste. Car c’est bien en cas de problème un vétérinaire qu’il faut consulter.

 

Astuce !

L’eau gazeuse offre l’avantage d’être incolore et inodore : pour le détachage des textiles (tapis, moquette, etc.) ayant subi un marquage urinaire, c’est idéal !